L’essor fumeux de la méthanisation




Le Figaro 17-12-2021
Éric de la Chesnais

Cette méthode de transformation des matières organiques en énergie menace notamment les eaux et les élevages.

Selon la Mission sénatoriale, le projet de méthaniseur XXL de Métha Herbauges en Loire Atlantique, « c’est le contre-exemple de ce qu’il faut faire. La zone pour aller chercher les effluents d’élevage est à plus de 70km ce qui est beaucoup trop éloigné » (certaines fermes du projet sont à 42 km ..petit calcul… pour aller chercher le fumier, lisier ou cive… 42km aller,42km retour + 42km pour rapporter le digestat puis 42km pour retourner au méthaniseur = 168km parcourus avec des camions de 40tonnes ). Les risques environnementaux et agricoles ont bien été identifiés par la mission sénatoriale sans plus de propositions concrètes regrette Nicolas Girod, secrétaire national de la confédération paysanne. Les Méthaniseurs se développent en France à vitesse XXL et les collectifs qui s’y opposent se créent à la même vitesse. Témoignages de riverains qui luttent contre ce greenwashing à Tencin, à Lumbin, à Saint Romain-de-Surieu à Corcoué sur Logne …

La CGT Sud Loire dit non au méthaniseur XXL

Le projet de méthaniseur devrait être trois fois plus grand que celui qu’a construit Nature Energy au Danemark.
Presse Océan 11-11-2021

« Un nouveau projet inutile » Le projet de méthaniseur à Corcoué-sur-Logne, porté par la société danoise Nature Energy (à 49 %) et la coopérative Herbauges (à 51 %), est un nouveau projet inutile, qui se drape de bonnes intentions environnementales mais qui n’a d’autres objectifs que le profit en s’appuyant sur l’argent public. Le principe même de la méthanisation qui est d’utiliser des déchets (fumier, lisier) pour produire de l’énergie est détourné. En effet, la taille de ce projet et sa conception font que les agriculteurs travailleront à la production de déchets pour la méthanisation.

Un projet « Contestable écologiquement, socialement et économiquement »

Méthaniseur XXL à Corcoué sur Logne : le Département de Loire-Atlantique donne un avis défavorable

En face la Coop d'Herbauges,
Pour le Département, le site envisagé pour l’implantation du méthaniseur XXL n’est pas compatible avec les infrastructures routières le desservant. ©Le Courrier du pays de Retz Par Laurent Renon 10 novembre 2021

Le Département redoute « une dégradation prématurée et prévisible du réseau routier, y compris avec le passage du gazoduc de 12 km destiné au transport du méthane jusqu’à Machecoul ». Des aménagements nécessiteraient des acquisitions foncières, en contradiction avec son engagement de « zéro artificialisation nette ».

Le conseil départemental dit non au projet de méthaniseur XXL

La coopérative d'Herbauges est installée à Corcoué-sur-Logne. Son méthaniseur pourrait voir le jour juste à côté.
20 minutes Planète Julie Urbach 05 novembre 2021

Le projet de super méthaniseur porté par une coopérative agricole sur la commune de Corcoué-sur-Logne (Loire-Atlantique), au sud de Nantes, verra-t-il le jour ? La question se pose alors qu’il récolte déjà l’opposition d’associations et d’une partie des riverains, qui multiplient les manifestations. Ce vendredi soir, c’est le conseil départemental (PS) qui le fragilise encore en prononçant un « avis défavorable » au sujet du projet MéthaHerbauges, « dans le strict cadre de sa compétence ». « Après l’analyse des éléments communiqués, il en ressort que l’implantation du projet (…) est incompatible avec les infrastructures routières existantes et nécessiterait d’importants aménagements routiers »

les routes ne sont pas adaptées pour 200 passages de camion par jour

Nantes : manifestation contre un projet de méthaniseur industriel à Corcoué-sur-Logne

Nouvelle mobilisation contre le projet de méthaniseur géant de Corcoué-sur-Logne, au sud de Nantes. Le Préfet de Loire-Atlantique doit prendre une décision dans les jours à venir. « L’État a installé un rouleau compresseur de la méthanisation qui demain risque de mettre à mal l’ensemble des agriculteurs et en particulier les éleveurs. « 

France Télévisions Juliette Poirier

Environ une centaine de personnes se sont données rendez-vous devant la préfecture de Loire-Atlantique.